L'incroyable histoire de Wheeler Burden

Avez-vous déjà lu « L’incroyable histoire de Wheeler Burden » ? C’est un superbe livre que j’ai découvert grâce à la box des lecteurs.

Je vous conseille donc fortement de le lire, vous ne devriez pas être déçu. Je l’ai obtenu dans leur 1ère box : la box Zéro, si vous voulez voir ce qu’elle contenait, je vous laisse le lien de l’article !

Un petit mot sur l'auteur

L'incroyable histoire de Wheeler Burden
  • En Août 2012 il publie même une suite à son livre, c’est l’histoire d’Eleanor Burden.
  • Actuellement il serait en train de nous concocter le tome 3.
  • Selden Edwards est né en 1945, il vit en Californie dans la ville de Santa Barbara. En 1974 il commença à écrire un roman « L’incroyable histoire de Wheeler Burden ». Au cours des 30 années qui suivirent il ne cessa de travailler dessus en rajoutant des détails, de la complexité et en étoffant son histoire.
  • Il envoya plusieurs fois des manuscrits à des maisons d’édition, mais aucune ne vit le beau travail qu’il avait réalisé. Ce fut après sa retraite et un nouveau travail sur son livre qu’un éditeur fut intéressé et acheta les droits très rapidement. En 2008, il était enfin publié et connu un énorme succès.

Le résumé de l'histoire

Wheeler Burden vit à San Francisco en 1988. Il a donc peu de raisons de se réveiller un beau matin à Vienne en 1897. C’est pourtant ce qui lui arrive, de façon totalement inexplicable. Totalement démuni, il décide d’aller consulter un jeune thérapeute viennois, Sigmund Freud. Tandis que celui-ci réfléchit à son cas, Wheeler fait connaissance avec la ville où Mahler et Klimt révolutionnent leurs arts respectifs. Alors qu’il tombe amoureux d’une jeune Américaine de passage dans la capitale autrichienne, il réalise ce qui est en jeu dans cette curieuse mésaventure : l’incroyable possibilité de changer le destin des siens et, peut-être plus encore, celui de l’humanité tout entière…

Mon avis

L'incroyable histoire de Wheeler Burden
L'incroyable histoire de Wheeler Burden

Cette histoire est écrite d’une main de maître. L’auteur – et il a eu le temps – à très bien documenté son livre. Les références aux personnages, aux dates, aux moments historiques… sont nombreuses. Peut-être parfois un peu trop. Le début du livre est assez « long », on a envie de se laisser emporter dans l’histoire mais l’auteur nous abandonne parfois sur le côté avec ces descriptions très très complète.

Mais il faut vraiment persévérer dans la lecture car une fois passé certains moments de vague alors l’histoire devient très intéressante. On veut connaître le passé de Wheeler ainsi que son futur, on a envie de savoir et de relier tous les éléments et personnages entre eux. Sa petite histoire rentre finalement dans la grande Histoire du temps.

On apprend avec lui à découvrir cette belle ville et à s’émerveiller, à douter, à aimer, à mentir. J’aime Vienne, ses habitants, son ambiance, et à la fin j’aurai aimé que cela continue…

Tout au long de l’histoire on est surpris par cette belle mécanique que l’auteur à réussit à créer et surtout par le fait qu’il ne nous perd pas en chemin comme ça pourrait être le cas. J’ai aimé l’approche qui est faite avec Freud, la guerre de 1939-1945, son propre père, Hitler…

C’est un livre qu’il faudra que je relise car j’ai dû décrocher à certains moments.

Finalement la grande question de ce livre presque jusqu’à la fin : Est-ce que le cours du temps peut être modifié et qu’elles en sont les conséquences ?!

En tout cas j’ai bien envie de lire le second livre de M. Selden qui raconte la vie d’Eleanor Burden, sa grand-mère. Cela ferait un bon complément.

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de le lire car il le mérite sincèrement. L’histoire saura vous emportez avec elle !

L'incroyable histoire de Wheeler Burden

Citations

  • Il n’y a pas de menteur plus convaincant, conclut Wheeler, que celui qui est certain de dire la vérité.
  • Mais n’appelons pas cela « danser au bord du précipice », de grâce non, ce serait du cynisme. Obstinons-nous à voir la vie en rose.
  • « Il faut que vous soyez très brave, dirait-il. Ou très sot. »
  • Tout le monde sait valser. Tu l’as dans le sang, cela ne demande qu’à sortir.
  • Ce garçon est un vrai prodige, madame Burden. Si seulement il pouvait être un tout petit peu plus conventionnel…
  • Je veux tout, tout de suite. Il ne faudra pas que j’oublie que… vous m’avez appris l’art des petits pas.

2 Commentaires

  1. Le fait que tu dise que le livre soit un peu long à démarrer et qu’en plus il y est (un peu trop) de référence historique ça me fais un peu peur.
    Mais sinon j’avoue que le résumé m’a vraiment emballé ^^

    • Mais non, il ne faut pas ! En fait on démarre bien dans l’histoire, mais du coup pour qu’on comprenne bien les choses et qu’on se mette dans le personnage, l’auteur développe quelques passage sur le début de l’histoire qui peuvent sembler un peu long. Mais si le résumé t’a emballé alors laisse toi tentée car tu ne sera pas déçue du tout ! C’est pas insurmontable comme certain livre le sont :p

LAISSER UN COMMENTAIRE